Portrait

Portrait: Paul Abramson

Paul Abramson_pic

Paul Abramson

Research Professor, UCLA, USA

[EN version below]

  •  Pourquoi travaillez-vous dans les études (juridiques) féministes, genre, LGBTQIA etc.? Quel est le déclic qui vous y a amené-e?

J’ai toujours été différent, une sorte d’“outsider”. J’ai toujours considéré que cela était un atout. Malheureusement, ma famille n’en était pas convaincue. Sans compter le fait qu’il s’agissait d’un environnement violent. La lutte pour les droits individuels a donc joué un rôle clé dans mon développement personnel, et a nourri le travail social que je mène aujourd’hui comme professeur à UCLA. Ma nature d’”outsider” et ma volonté de me battre m’a ainsi inéluctablement mené à m’interroger sur la sexualité et les droits sexuels notamment.

  • Quels sont les enjeux et les obstacles de votre recherche dans ces domaines?

La honte et l’immobilisme sont les obstacles que je rencontre au quotidien. Mon travail rentre difficilement dans les cases polies et glamour du monde universitaire actuel. Il adopte au contraire une posture frontale, et touche à des sujets que les chercheur-e-s préfèreraient en général ignorer. Malgré cela, je continue de crier haut et fort les valeurs auxquelles je croie fermement.

  •  Quels sont vos projets de recherche futurs?

Mon but premier est d’élaborer aux Etats-Unis un cadre constitutionnel pour les droits sexuels inclusifs et encore à imaginer, sur la base du Neuvième Amendement. Je soutiens que le droit à la vie privée est interprété de manière trop limitée et vague.

  • Une citation ou une oeuvre d’un-e auteur-e féministe, genre, LGBTQIA etc. (ou critique) que vous voudriez faire découvrir?

Comme j’ai du talent pour trouver des titres accrocheurs, je proposerais l’un des miens: Donne une chance à la sodomie. C’est le titre d’un des articles que j’ai écrit pour le Los Angeles Weekly – et qui fut le plus lu à cette époque (27 janvier 2011). J’ai par la suite réutilisé l’expression pour une des chansons de mon groupe de rock, Crying for Kafka. Cette chanson est à present un élément notoire de son repertoire.


 

  •  Why do you work in the field of legal feminist, gender, LGBTQIA etc. studies? What reason or defining moment led you to these fields of research?

I was always different, an outsider. I considered it an asset. My family however thought otherwise. It didn’t help that I grew up in a violent and abusive household either. Fighting for individual rights was thus instrumental to my personal growth, and fueled the humanitarian work I do as a UCLA professor. The combination of being an outsider and the willingness to fight inevitably drew me to sexuality, sexual rights in particular.

  • What are the stakes and the challenges that you face in your research in these areas?

Shame and inertia are the challenges I routinely face. My work does not fall into polite or fashionable categories. It is instead confrontational, and addresses subject matter that academics would rather ignore. That notwithstanding, I continue to clamor for what I believe in.

  • What are your future research projects?

My primary goal is to construct an American constitutional framework for putative and all-inclusive sexual rights based upon the Ninth Amendment. I believe that the right to privacy is a circumscribed and needlessly evasive construct.

  • Please share a quote or the title of a piece by a feminist, gender, LGBTQIA etc. (or critical) studies author you would like others to get to know.

I’m good with titles, so I’ll use one of my own: GIVE SODOMY A CHANCE. It is the title of an article I wrote for the LA Weekly – and was the most widely read article for the paper at that time (1/27/11). I then codified the title in a Crying 4 Kafka song. The song is now an infamous example of the Crying 4 Kafka oeuvre.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s