Le programme et le réseau | A Programme and a Network

[EN version below]

Ce programme vise à promouvoir au plan francophone, dans une approche transdisciplinaire, les études féministes et de genre en droit international. Depuis plus de 40 ans, les études féministes, puis de genre, y compris LGBTQIA (1), et enfin queer, se sont constituées à la fois en véritable discipline académique et en posture épistémologique dans le monde anglophone. Formées à la croisée de la sociologie, de l’histoire, de la science politique ou encore de la philosophie politique et notamment marxiste, ces études n’ont que trop peu, eu égard à l’impact que la matière juridique a eu sur la question du genre dans nos sociétés, touché au droit avant les années 90, si ce n’est plus tardivement encore pour le monde non anglophone. En tant que produit post-éthique et force d’impulsion pré-éthique, le droit est par nature consécration et instrumentalisation des relations de genre comme rapport intersectionnel de pouvoir. En prendre connaissance exige dès lors une indispensable déconstruction/reconstruction, à la fois aux plans historique, théorique et pratique, du discours juridique, ici international.

Cette déconstruction/reconstruction ayant déjà été engagée avec profit dans le monde anglophone, le programme d’Etudes transjuridiques féministes et de genre aura ainsi pour objectifs :

1) de faire découvrir ces travaux au monde francophone, de les discuter de façon critique,  tout en  mobilisant la très riche tradition féministe francophone afin de développer de nouvelles études en ce domaine en droit international ;

2) de contribuer de façon active à une approche intégrée de la dimension de genre au plan normatif et institutionnel du droit international, approche qui a pour ambition de renforcer l’égalité sociale et économique des personnes quelle que soit leur identité de genre ou leur orientation sexuelle, tout en faisant du genre un élément explicite et incontournable du contenu des politiques internationales ;

3) mais aussi de s’interroger sur les dimensions globales de ce que l’on appelle désormais la gouvernance féministe, et d’identifier des solutions aux impasses que le « gender mainstreaming » a déjà engendrées ;

4) et, enfin, de bâtir une plateforme institutionnelle sur laquelle un réseau de chercheur-e-s, praticien-ne-s et autres professionnel-le-s intéressées par ces questions pourra s’appuyer en vue de contribuer à la mise en œuvre des objectifs susmentionnés.

Le réseau Olympe a été créé le 25 février 2014 à l’Université Paris 1 et dénommé ainsi en hommage à Olympe de Gouges, une des premières féministes françaises.

(1) L’acronyme, d’origine anglophone, correspond aux initiales des termes relatif à diverses orientations et identités sexuelles suivants : lesbien, gay, bi, transsexuel ou transgenre, queer ou « questioning », intersexe, et asexuel ou allié.


Programme of Translegal, Feminist and Gender Studies

This programme is coordinated by Prof. L. Burgorgue-Larsen (University Paris 1), Horatia Muir-Watt (Sciences Po Paris), Hélène Ruiz Fabri (University Paris 1) and E. Tourme Jouannet (Science Po Paris).

Project Coordinator: Bérénice Schramm; berenice.schramm@graduateinstitute.ch

This programme aims at promoting feminist and gender studies in international law in the francophone world, via a transdisciplinary approach. For more than 40 years, feminist, and later on, gender, including LGBTQIA (1), and lastly queer, studies have become a genuine academic discipline and an epistemological posture in the anglophone world. While they have been developed at the junction of sociology, history, political science or political philosophy, in particular marxism, these studies have left the field of law, yet known for its impact on gender relationships, almost untouched before the 90s or even later in the non-anglophone world. Finding its roots in social mores while influencing them in a dynamic manner, law is by nature a vector of consecration and instrumentalisation of gender relations defined as intersectional relations of power. In order to take stock of this, one needs to deconstruct/reconstruct from an historical, theoretical and practical perspective the (international) legal discourse.

Inasmuch as such deconstruction/reconstruction process is already and profitably under way in the anglophone world, the Programme of Translegal, Feminist and Gender Studies will pursue the following objectives:

  • Present this body of work to the francophone world, and engage in a critical discussion of it using the abundant francophone feminist tradition in order to develop new studies in that area in international law;
  • Actively foster an inclusive approach to gender at the normative and institutional levels in international law in order to reinforce social and economic equality of individuals whichever gender identity or sexual orientation they define themselves with, while having gender as an explicit and inescapable element of international policy-making;
  • In addition to questioning the global dimensions of what is nowadays called feminist governance, and identifying solutions to the obstacles generated by “gender mainstreaming”;
  • Finally, build up an institutional platform around which a network of scholars, practitioners and any other professionals interested in those issues can organize in order to contribute to the implementation of the objectives listed above.

The Olympe network, named after Olympe de Gouges, one of the first French feminist figures, has been established on 25 January 2014 at University Paris 1.

(1) The English acronym corresponds to the following terms describing various gender and sexual orientations or identities: lesbian, gay, bi, transsexual or transgender, queer or “questioning”, intersex, and asexual or ally.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s